Course 4 – Arco Di Trento

C’est sous un soleil de plomb dans la région du tyrol autrichien que se déroule le GP de Trentino sur la piste en dénivelé d’Arco Di Trento qui avait accueilli la dernière manche du championnat d’Italie 2013.

Arrivé en leader incontesté, Herlings rate son départ et se fait voler la vedette par son teammate Tixier qui remporte la prime du holeshot et mène la course devant Gajser, Butron, le nouveau venu Decotis et Charlier qui tout comme Butron passent le jeune Slovène dès les premiers virages. En voulant doubler Gajser, Pocock touche la roue arrière du pilote KTM et chute. Revenu tout proche du pilote Martens, Herlings attaque mais l’anglais ne tient pas compte des attaques du leader du championnat et défend fièrement sa quatrième place avant de s’incliner au bout de quelques tours. Un groupe compact se bat pour la sixième place entre Ferrandis, Gajser, Anstie, Coldenhoff et Pocock. Contrarié par la résistance de l’espagnol, Herlings profite d’une erreur de Butron sur un saut en montée pour récupérer la troisième place et va devoir comme la veille se débarrasser de Christophe Charlier son ancien rival en championnat d’Europe EMX2. Duel pour la quatrième place entre pilotes KTM (Butron/Nicholls) qui tourne en faveur de l’anglais. A huit minutes du terme, Herlings prend facilement le dessus sur le pilote Corse et dépossède peu après son coéquipier du leadership dans les derniers tours tout comme à Valkenswaard. Il remporte une nouvelle victoire devant Tixier, Charlier, Nicholls et Coldenhoff qui a pris la cinquième place dans les deux derniers tours.

Sixième de la première manche, Butron signe le meilleur départ de la seconde manche devant les Yamaha de Ferris, Desprey et Pocock ainsi que Coldenhoff. Herlings a lui de nouveau loupé son départ en tapant dans la grille mais a effectué un bon premier tour. Suite à une erreur de Desprey, Nicholls s’empare de la troisième place mais chute en accrochant la roue arrière de Ferris, perdant trois places dans un premier temps avant d’abandonner quelques minutes plus tard tout comme Decotis (crampes au bras). Comme en première manche, Gajser baisse rapidement de rythme et perd place après place. Après seulement quinze minutes de course, Herlings pointe en tête du classement. Sixième et mis sous pression par Coldenhoff et Charlier, Desprey chute et laisse passer Ferrandis et Anstie. Dans les dix dernières minutes, Ferris se rapproche de Butron mais ne parviendra pas à le passer. Herlings réalise son quatrième doublé de l’année et gagne devant Butron (troisième du GP), Ferris, Tixier (second du GP) et Charlier.

mx24anstie3

Comme bien souvent, Cairoli signe le meilleur départ de la première manche MX1 devant Searle, Goncalves, Leok et Paulin qui attaque la partie rythmée des vagues en troisième place juste derrière un autre pilote Kawasaki en la personne de Searle. Vainqueur de la qualification, De Dycker est huitième en début de course derrière Boog. Mis sous pression par Desalle, Paulin recolle à Searle et le passe quelques tours après suivi par Desalle. Auteur du meilleurs temps absolu, De Dycker profite de la bagarre devant pour revenir sur le trio pour la seconde place. Huitième, Leok est au ralenti sur le bord de la piste à dix minutes de la fin et laisse Boog et Van Horebeek s’expliquer avant que Simpson ne vienne se mêler à la bagarre quand Desalle fait de même en revenant tout près de Paulin. Cairoli remporte la première manche devant Paulin, Desalle, De Dycker et Searle.

Bis-répétita en seconde avec un nouveau départ canon de l’italien qui devance Searle, De Dycker, Boog et Barragan. Pris dans un accrochage au premier virage, Desalle, Paulin et Searle laissent cinq pilotes KTM en tête de la course devant la Honda de Nagl. Une seconde chute puis une erreur à la ré-accélération retarde le pilote Suzuki. Barragan quatrième contient Nagl et revient au premier plan en revenant sur la troisième place de Boog. Nagl trouve l’ouverture sur l’espagnol à mi-course et sur le français quelques tours plus tard. Sur un tracé à tendance mono-trajectoire, Paulin reparti loin trouve des solutions pour doubler tout comme Desalle et Searle. Cairoli remporte la deuxième manche et signe un imparable doublé devant De Dycker, Nagl, Paulin et Strijbos.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *