Course 14 – Loket (République Tchèque)

Pour le treizième GP de la saison, le tracé à l’ancienne de Loket avait subi

quelques remaniements, notamment la ligne de départ qui a changé de place, ainsi qu’un nouvel enchaînement après l’arrivée.

Premier départ de la journée et Jose Butron vire en tête devant Jeffrey Herlings et Alexander Tonkov. Un peu large au premier virage, l’espagnol perd deux places avant de se faire blockpasser par Christophe Charlier et de chuter. A la lutte en début de course avec son compatriote Elliott Banks-Brown, Max Anstie chute alors qu’il tentait de passer en cinquième position. Banks-Brown chute lui quelques mètres plus loin. Butron effectue un premier passage aux stands après sa chute avant d’y revenir plus tard dans la manche pour abandonner. Second, Tonkov voit revenir sur lui Alessandro Lupino. Extrêmement viril en piste, l’Italien prend le dessus sur le Russe après quelques tentatives infructueuses. Sixième en début de course, Maxime Desprey se fait dépasser par Glenn Coldenhoff et subit les attaques du trio Mel Pocock/Dylan Ferrandis/Petar Petrov. Ces quatre hommes vont se livrer une belle bagarre en fin de manche. Herlings remporte la manche inaugurale devant Lupino, Tonkov, Charlier et Jordi Tixier.

La seconde manche est lancée et Butron s’empare de la tête de la course devant Tonkov, Charlier, Coldenhoff et Pascal Rauchenecker. Auteur d’un départ “mid-pack”, Herlings remonte tour après tour. Second de la première manche et en course pour un podium, Lupino s’accroche avec Pocock et repart en dehors du top 15. Une fois passé par Herlings, Charlier en profite pour passer en seconde place derrière le Néerlandais. Jamais dans le top 5 depuis le début de l’année, Rauchenecker rétrograde après dix minutes passées aux avant-postes. Le trio Butron/Coldenhoff/Tonkov est en bagarre pour la troisième place au moment où la pluie s’invite. Dans les derniers tours, Romain Febvre chute et s’encastre dans la bannière Ufo. En remportant la seconde manche devant Charlier, Butron, Tonkov et Tixier, Herlings décroche son second titre de champion du monde trois courses avant la fin du championnat.

mx214max-anstie4

Dominateurs de la manche qualificative, les Belges Kevin Strijbos et Clément Desalle partent en tête et devancent Antonio Cairoli, Jérémy Van Horebeek et Evgeny Bobryshev. En calant à la fin du premier tour, Cairoli repart onzième. Le deuxième incident plus important implique Shaun Simpson qui se retrouve avec une jambe coincée dans le bras oscillant de Tommy Searle. Mal parti Ken De Dycker prend le dessus sur Van Horebeek. Bien que plus rapide que ses concurrents, Cairoli peine à revenir sur le quatuor Belge avant de profiter de l’orage pour recoller. Le premier à être victime de l’orage se nomme Van Horebeek, il perd l’avant de sa moto au bout de la ligne des stands et va endommager sa roue avant. Ne pouvant plus rouler dans de bonnes conditions, il abandonne. Victoire de Desalle devant Strijbos, De Dycker, Cairoli et Bobryshev.

Second holeshot de la journée pour Strijbos qui vire en tête devant Bobryshev, De Dycker, Van Horebeek et Searle. Erreur du leader qui perd de nombreuses places dans les premiers virages. Auteur d’un dépassement viril sur Van Horebeek, Cairoli reste accroché quelques mètres au pilote Kawasaki avant de chuter et de se retrouver dans le mauvais sens de la pente. Le pilote Kawasaki prend le dessus sur Bobryshev au quatrième tour tout comme De Dycker pendant quelques virages. Devant son chef de file de l’équipe Italienne des nations, David Philippaerts ne peut contenir Cairoli toute la manche. Revenu de loin, Strijbos réalise une belle empoignade avec De Dycker avant de venir chercher Searle dans le dernier virage. Victoire et doublé de Desalle devant Van Horebeek, Bobryshev, Strijbos et Searle.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *