Course 17 – Lierop (Pays-Bas)

Dernier GP de la saison et non des moindres, Lierop et son sable profond d’ordinaire très difficile à rouler a été rendu encore plus dur cette année à cause de pluies incessantes dans la nuit de samedi à dimanche rendant le terrain très piégeux et inondé à certains endroits.

La première manche MX2 voit Jordi Tixier signer le holeshot devant le revenant Jeffrey Herlings, Glenn Coldenhoff et Maxime Desprey. Malheureusement pour lui, Coldenhoof part à la faute dans le premier tour comme l’an passé. Dès le second tour, Dylan Ferrandis dépasse Tixier. Rapide, Coldenhoff commet quelques petites erreurs dans sa remontée derrière le trio composé de Alexander Tonkov, Dean Ferris et Romain Febvre en bagarre pour la quatrième place. La première partie de course est difficile pour les pilotes Yamaha, Christophe Charlier chute alors que Ferris, handicapé par un problème de visière perd deux places dans le même virage. Après une légère chute, Max Anstie rentre aux stands pour se faire soigner (son coude blessé depuis Loket et ré-ouvert à l’occasion de la chute). Chute également pour Arnaud Tonus et Desprey. A moins de trois tours de la fin, Coldenhoff est l’homme le plus rapide en piste et revient sur la troisième place quand le moteur de sa KTM casse et le laisse rentrer à pied. Auteur d’un départ loupé, Petar Petrov s’empare de la quatrième position dans les ultimes minutes de course. Sans aucune contestation, Herlings remporte la manche devant Ferrandis, Tixier, Petrov et Ferris.

Second départ de la journée et second holeshot pour Tixier devant Herlings, Ferris et Pascal Rauchenecker. Ce dernier s’accroche avec Jose Butron et laisse l’éspagnol à terre. Ferrandis double une nouvelle fois Tixier tôt dans la course (premier tour) pour se positionner en seconde place. Bon pemier tour de Coldenhoff et Petrov qui double Tixier avant que le pilote KTM ne redouble le Bulgare. Plus loin derrière, Ferris et Tonkov chute, tout comme le leader Herlings après dix minutes. Il laisse son compatriote mener la course et repart à sa poursuite. Suite à un problème mécanique, Anstie est contraint à l’abandon et ne marquera donc aucun point pour ce dernier rendez-vous de l’année. Revenu dans la roue du leader, les deux hollandais offrent un beau spectacle au public avant que le champion du monde ne passe à trois tours de la fin. Herlings remporte la manche et signe un doublé pour son retour à la compétition devant Coldenhoff, Ferrandis, Tixier et Petrov.

lierop mx2-026

En terrain connu, Kevin Strijbos prend la tête de la course devant Antonio Cairoli, Matiss Karro parti de l’extérieur de la grille et d’Evgeny Bobryshev. Dès le premier tour, trois Belges sont au tapis, Jöel Roëlants chute au second virage, Jérémy Van Horebeek au troisième et Clément Desalle un peu plus loin. Beaucoup de changements s’opèrent avant la fin du premier tour puisque Bobryshev est en tête, Shaun Simpson troisième a pris le dessus sur Cairoli. Après seulement dix minutes de course, Simpson et Cairoli reviennent sur Bobryshev qui a cédé le commandement à Strijbos quelques instants plus tôt Plus loin, le duel des pilotes Kawasaki opposent les trois pilotes Officiels. Impressionnant de vitesse ce week-end et notamment lors de la manche qualificative, Simpson passe en tête à six tours de la fin suivi par Cairoli. Ce dernier va rester dans la roue du pilote Yamaha et le menacer jusque dans les ultimes secondes avant de chuter et de repartir juste devant Strijbos. Cependant un problème de roue arrière contraint l’Italien à ralentir et terminer en quatrième place. Héroïque, Simpson et sa Yamaha privé remporte la manche devant Strijbos, Bobryshev, Cairoli et Ken De Dycker.

Motivé comme jamais, Cairoli signe le second holeshot de la journée loin devant Strijbos, Simpson, Bobryshev et Van Horebeek. En tête au second virage, Simspon s’accroche avec Strijobs, chute et repart sixième. Beau premier tour de Searle qui passe la ligne d’arrivée en quatrième position dans la roue de Van Horebeek qui va chuter à l’entrée du bois le tour suivant. Searle l’imitera quelques mètres plus loin. Après quelques tours, Simpson double Strijbos et recolle immédiatement au pilote Honda alors que Van Horebeek chute pour la seconde fois et se retrouve bloqué sous sa moto tout comme son coéquipier. Cinq minutes plus tard, Simpson se retrouve en troisième position tout proche de Desalle. Grosse remontée de De Dycker qui met la pression au Britannique qui par le fait revient de nouveau sur le pilote Suzuki. On assiste donc à une belle bagarre à trois pour la seconde place alors que le duo Bobryshev/Strijbos opère la jonction. Sentant le danger, Simpson passe à l’offensive et prend la seconde place avant que Strijobs auteur d’une fin de manche canon ne le détrône. Cairoli, loin devant ses adversaires avec plus d’une minute d’avance, remporte la manche devant Strijbos, Simspon, De Dycker et Bobryshev. A la surprise générale, Simpson remporte le GP au nez et à la barbe de tous les pilotes officiels et se fait remarquer au moment de signer un contrat pour 2014.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *