Discussion avec Steve Dixon

Bien que Max Anstie ai eu une abondance de problèmes mécaniques jusqu’à présent cette année, son équipe (Bike It Cosworth Yamaha) les a confrontés et a continué à pousser vers le but d’être sur le podium, ce qu’ils ont fait la semaine dernière (Lommel). C’est quelque chose que l’on doit applaudir car, comme nous l’avons vu tant d’autres équipes se cachent dans des circonstances similaires.

Nous avons rencontré un honnête et ouvert Steve Dixon, le dimanche après-midi, pour discuter de la journée et les problèmes qu’ils ont rencontrés en recherchant le meilleur package possible.

MX Vice : Ce n’était pas un grand jour pour vous sur le papier, mais j’ai le sentiment que vous avez probablement fait encore des progrès.

Steve Dixon : Oui, c’est une course que nous voulions vraiment faire pour Justin [Barclay]. Il a fait beaucoup pour nous à Matterley Basin et Max sur sa piste. Nous pouvions le faire avec le temps libre, parce que nous sommes en train de faire le bon développement pour le Mexique et le Brésil. Mais nous sommes venus et nous avons eu encore quelques problèmes avec notre poignée de gaz […].

Tout va bien. C’est juste que nous attendons pour des équipements que nous faisons maintenant avec le fabricant, et nous sommes toujours sur des équipements modifiés, ce qui n’est pas idéal. […]. Il est ce qu’il est, et il n’y a rien que nous puissions faire à ce sujet. Nous sommes assez courageux pour venir ici, courir et faire face aux problèmes. Il est important pour les gens autour de nous, et tout est une partie d’un plan plus vaste. […].

Lorsque nous aurons fait tout cela, nous savons ce que Max peut faire. Tout ce que nous faisons maintenant, c’est pour l’année prochaine. C’est dommage nous étions à la recherche de trois bonnes courses. Mais, malheureusement, c’est le motocross. Nous n’avons pas à penser nos blessures, parce que nous savons déjà ce que nous avons à faire de toute façon. Il aurait été agréable de ne pas le faire, parce que nous avons beaucoup à faire. Mais sans de gens comme Justin mettant en place des courses ici, nous n’aurions pas un sport. Donc, nous devons soutenir les gens qui nous aident.

[…]. Quand vous regardez, nous avons eu trois podiums cette année, nous avons gagné des courses et nous avons gagné une qualification. Il n’y a qu’une autre équipe, en dehors de KTM, qui a fait cela et c’est Tonus, notre ancien pilote. Nous nous sentons tout à fait optimiste quant à l’année prochaine et c’est ce dont il s’agit. Nous avons signé un contrat de deux ans avec Max, et nous avons réalisé que pour faire le travail correctement, nous devons faire la bonne quantité de tests.

Tout le monde dit à propos des Etats-Unis, mais c’est une autre série et ils ont eu leurs motos beaucoup plus tôt. Vous savez, ils n’ont pas atteint leur cible en supercross, qui est leur principal championnat à gagner et ils n’ont pas pu le faire parce qu’ils n’ont pas eu le temps. C’est juste dommage.

Mais, comme nous le savons avec KTM il y a de nombreuses années, ils ont ramené une moto trente fois en une saison avec moteurs cassés, et cela à maintenant changé. Vous pouvez copier les autres et faire la même chose, ou vous pouvez essayer de faire quelque chose de différent et de chercher cet avantage, mais vous devez faire preuve d’audace. Comme toutes les entreprises ayant connues le succès, il y a des échecs en cours de route, mais c’est ce qui vous rend plus fort. C’est ma pire année depuis vingt-cinq ans, mais nous avons aussi beaucoup appris. Je pense que Max est devenu un personnage complet, et je dois admirer son professionnalisme.

ad8543_d214a9543ce045e0a1f8fc2ef4676776.jpg_srz_p_1055_703_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

MX Vice : Alors les problèmes qu’il avait aujourd’hui étaient conformes à ce qui s’est passé jusqu’à présent cette année ? Rien de nouveau n’est apparu ?

Steve Dixon : Non, rien de nouveau. Il est essentiellement liée à tout le corps de poignée relier à l’ECU. Ce que nous avons dit à Max c’est « d’accord, si vous ne vous sentez pas à l’aise et vous sentez un problème, ramenez là. » Il est évidemment un peu plus paranoïaque que vous le seriez normalement, et c’est compréhensible. Je pense que nous avons construit une très bonne relation. En Formule 1, vous les entendez à la radio disant que le conducteur doit ramener la voiture, parce qu’ils ont besoin de sauver la boîte de vitesses, et les pilotes comprennent. Je pense que c’est la relation que nous avons avec Max.

Nous sommes tous une seule équipe qui vise la même chose. Ce n’est pas une situation de responsabilité, c’est professionnel. Il est probablement difficile pour d’autres personnes à comprendre, sauf si vous êtes dans l’extrémité supérieure du sport automobile. Mais, comme je le dis, je n’ai rien à cacher. Nous parlons à Max à chaque fois, et c’est pour cela que vous ne voyez pas l’excès de colère ou le voir laisser tomber la moto, il comprend. Il a demandé quelque chose dans la deuxième course et celà n’a pas fonctionné. Nous respectons ses désirs et c’est ce dont il s’agit.

Nous avons apprécié la journée, le temps était bon, la foule et je suis tout heureux que tout ce soit bien passé pour Justin.

Interview : Lewis Phillips

Mots : Elliot Spencer

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *