St Jean d’Angély

Pour la cinquième étape du championnat du monde MX1/MX2, quoi de mieux que de revenir sur le vieux continent et qui plus est sur le tracé charentais de St Jean d’Angély. C’est sur un tracé légèrement modifié par rapport à l’an dernier que les acteurs ont pu en découdre. Comme chaque année, la journée du samedi fût « chaude » dans tous les sens du terme, tant au niveau de la météo qu’au niveau de la piste. En MX2, une nouvelle fois les pilotes KTM signe les meilleurs temps des séances d’essais et s’impose dans la manche qualificative avec Ken Roczen devant Jeffrey Herlings et Zachary Osborne. En MX1, Max Nagl auteur du holeshot va rapidement se faire dépasser par le leader du championnat Clément Desalle qui remporte la manche devant l’allemand et Antonio Cairoli qui devance le surprenant Shaun Simpson. Ce GP était aussi l’occasion pour les jeunes français de l’E-MX2 de briller devant leur public, dans un championnat où ils sont très largement représentés (Dylan Ferrandis, Arnaud Aubin, Maxime Despreys, Alexis Gaudree, Charles Lefrançois, Sullivan Jaulin, Romain Febvre,levy batista, …), les « frenchies » on fait exulter le public tout acquis à leurs cause puisque Romain Febvre remporte la première manche du samedi soir sous une pluie diluvienne, moyennement parti Romain va remonter à la quatrième place à mi-course avant d’entamer un forcing impressionnant dans les quatre derniers tours doublant ainsi Maxime Despreys, Aleksander Tonkov puis Charles Lefrançois pour l’emporter. Mieux parti en seconde manche puisqu’il réalise le holeshot Romain Febvre va mener une partie de la course avant de voir revenir sur lui un « missile » nommé Dylan Ferrandys qui va remporter la seconde manche devant Romain Febvre et Arnaud Aubin. La victoire du GP revient ainsi à Romain Febvre qui devance le nouveau leader Aleksander Tonkov et Charles Lefrançois.

Vainqueur de sa « qualif » la veille, Ken Roczen va rapidement tuer le suspens et s’envoler vers la victoire en première manche, derrière la bonne surprise est la deuxième place du français Gautier Paulin qui va résister toute la manche aux assauts de Zachary Osborne autre pilote Yamaha. Tommy Searle et Arnaud Tonus complète le top cinq. Le beau cavalier seul du jeune Allemand semblait se répéter jusqu’à ce qu’une chute ne le contraigne dans ses projets de victoire, repartit très attardé il va remonter rapidement en septième place derrière Max Anstie avant de commettre une nouvelle erreur et finir à la onzième place. Devant Tommy Searle s’occupe de tout après avoir pris le dessus sur Zachary Osborne, mais un homme semble remonter comme une pendule après avoir vu la chute de Roczen. En effet, l’autre prodige KTM Jeffrey Herlings va passer successivement Gautier Paulin, Zachary Osborne et Tommy Searle pour s’installer aux commandes, mais c’est sans compter sur la détermination du pilote Kawasaky CLS qui va suivre le rythme et dépasser le pilote KTM dans les cinq dernières minutes et filer vers la victoire de manche et de GP par la même occasion. Il franchit la ligne d’arrivée le point rageur en devançant Jeffrey Herlings et Zachary Osborne. Pour la première fois de l’année, la victoire de GP ne revient pas à un pilote KTM qui jusque là s’étaient partagés les victoires. De plus autre évènement, aucun pilote KTM n’est présent sur le podium puisque Tommy Searle s’impose devant Osborne et Gautier Paulin. Mal partit dans les deux manches, Max Anstie va connaître une première manche difficile marquée par deux chutes. Il se classe dix-septième, avant de rebondir en deuxième manche où il prend la sixième place.

En MX1 tout avait bien commencé pour le pilote français Steven Frossard qui en dépit de légères blessures va mener de bout en bout la première manche se payant le luxe sur ses terres de résister au retour des deux Italiens, David Philippaerts et Antonio Cairoli qui vont chacun partir à la faute en tentant de revenir sur le français. Clément Desalle va quant à lui s’accrocher avec un pilote et chuter dès le deuxième virage perdant des points importants sur le trio de devant en finissant onzième. Il va connaître une toute autre manche dans la seconde, partit en tête Clément va creuser l’écart et gagner assez facilement la manche, c’est derrière que le spectacle et la victoire du GP se joue. Tous les deux mal partis Steven Frossard et Antonio Cairoli vont remonter leurs adversaires un à un et finir roue dans roue aux deuxième et troisième places, mais au cumul des deux manches c’est Steven Frossard qui remporte le premier GP de sa carrière dans la catégorie reine devant Antonio Cairoli et Clément Desalle qui conserve son leadership au classement général.

Prochain GP à Agueda (Portugal) ce week-end.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *