La Baneza

Après un GP du Portugal remporté par Jeffrey Herlings qui avait par la même occasion prit les commandes du championnat suite à l’erreur de son coéquipier, personne n’aurait penser que le jeune pilote Allemand pourrait rouler à son niveau et défendre pleinement ses chances. Et pourtant sur un nouveau tracé assez technique, Ken Roczen a rapidement fait comprendre à ses adversaires les plus tenaces à savoir Jeffrey Herlings et Tommy Searle qu’il était dans le coup sans pour autant être à 100%. Titulaire des troisième et cinquième temps dans les séances pré-qualificatives, l’Allemand va profiter de son bon départ en manche qualificative pour aller chercher sa sixième victoire en manche qualificative devant Tommy Searle et les deux surprises Nicolas Aubin et Glen Coldenhoff qui réalise là une performance exceptionnel en devançant le leader du championnat Jeffrey Herlings mais aussi Gautier Paulin et Zachary Osborne.

Tout aussi bien partit dans les deux manches du dimanche, Ken va faire face et contrer la belle remontée de l’officiel Kawasaki CLS Tommy Searle qui partit dans le top cinq va doubler successivement Jeffrey Herlings et Nicolas Aubin pour recoller au garde boue arrière de la KTM #94, et ce n’est qu’au jeu du dépassement des attardés que Tommy va devoir laisser filer la victoire. Remonter et conscient de la possibilité qu’il a de gagner le GP suite à son fantastique départ qui lui permet de réaliser le holeshot, Tommy Searle va malheureusement élargir sa trajectoire dans un virage arrosé, une aubaine pour Ken Roczen qui s’infiltre et s’envole vers son troisième doublé de l’année après ceux réalisés à Sevlievo et Glen Helen et devance Tommy Searle et Gautier Paulin, ces trois hommes que l’on retrouve aux mêmes places sur le podium du GP. Avec cette nouvelle victoire de GP, la troisième en sept épreuves, Ken Roczen reprend les commandes du championnats avec six point d’avance sur Jeffrey Herlings et trente-trois sur Tommy Searle. Max Anstie arrivé sixième du GP avec 167 points repart de ce week-end espagnol avec un double abandon contracté suite à une chute samedi en manche qualificative. En bagarre avec Glen Coldenhoff il partira à la faute dans un enchainement technique, et recevra sa moto dans le dos. Bien que souffrant il tentera courageusement de prendre le départ du GP mais il devra se rendre à la raison et abandonnera avant la fin de la première manche sans repartir dans la seconde.

En MX1, l’Italien Antonio Cairoli réalise le week-end quasi-parfait puisque après avoir remporter le duel l’opposant à Clément Desalle, le pilote KTM remporte la manche qualificative. Auteur du holeshot dans les deux manches, Antonio mène le pack en première manche mais va commettre une petite erreur à la ré-accélération devant la pitlane, petite erreur dont va profiter Steven Frossard pour le dépasser et remporter la première manche en résistant aux assauts du pilote KTM qui devance David Philippaerts. La victoire en seconde manche de l’Italien ne souffre d’aucune contestation tant il s’est rapidement extirpé du reste du pack. Vainqueur devant un étonnant Tanel Leok et le leader du provisoire Clément Desalle, Antonio Cairoli fait coup double puisqu’il remporte le GP devant les deux officiels Yamaha Rinaldi David Philippaerts (3/4), Steven Frossard (1/9) et revient à seulement un point de Clément Desalle (5/3) auteur d’un week-end en demi-teinte, enroulant une banderole verte dans sa roue arrière en première manche et chutant en seconde. Les contre-performances du week-end reviennent à Ken De Dycker (11/11) qui avait montrer bien mieux au Portugal, Anthony Boissière (14/13) qui peine à trouver ses marques, Shaun Simpson (16/23) et Carlos Campano, champion MX3 en titre (18/15) qui évoluait pourtant sur ses terres.

Du côté des « jeunes » de l’ EMX-2 c’est à nouveau Dylan Ferrandis qui signe la meilleure performance de ce GP espagnol. Détenteur du meilleur temps absolu en séance pré-qualificative avec 1.789 secondes sur son compatriote Charles Lefrancois, Dylan Ferrandis va tout comme Ken Roczen, s’imposer dans les deux manches en surclassant ses adversaires et en reléguant à chaque fois le second à plus de 25 secondes. Dylan remporte le GP devant Filip Bengtsson et Donny Bastemeijer. Charles Lefrançois (5/4) profite des déboires de Romain Febvre (15/15) qui roulait avec deux doigts de pieds cassés pour reprendre la plaque rouge de leader. Il devant désormais au provisoire Dylan Ferrandis de cinq unités et Romain Febvre de sept.

Prochain GP pour ces garçons en Lettonie le 17 juillet, tandis que les pilotes MX1/MX2 s’affronteront en Suède le 03 juillet.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *