Kegums

Dernière course avant un break de deux semaines, Kegums (Lettonie) et son circuit légèrement sablonneux, à vu les pilotes KTM Ken Roczen et Antonio Cairoli s’imposer par un formidable doublé dans leurs catégories respectives, réalisant ainsi le week-end parfait du faite de leurs victoires en manches qualificatives. Auteur de deux holeshots, le pilote Allemand va rapidement prendre le large dans la première manche, profitant de la chute au premier virage de son rival Jeffrey Herlings qui repartit au-delà de la trentième place va entamer une folle remontée pour finir à la troisième place, démontrant sa rapidité sur une surface qu’il affectionne et sur laquelle il s’était imposé l’an dernier. Tommy Searle moyennement partit va comme à son habitude remonter aux avants-postes en doublant Nicolas Aubin partit second derrière Roczen, et Arnaud Tonus qui finira quatrième de la première manche devant un excellent Max Anstie cinquième qui a su tirer profit de sa bonne place sur la grille (ayant terminer quatrième en manche qualificative). De nouveau auteur du meilleur départ en seconde manche, le pilote Allemand va devoir dans un premier temps céder le leadership à son coéquipier Jeffrey Herlings qui va mener cinq tours avant que Roczen ne reprenne le dessus et creuse l’écart suite à une chute du pilote Hollandais à dix minutes du terme de la manche. En troisième position, on retrouve le régulier Tommy Searle qui devance de justesse son jeune compatriote Max Anstie revenu comme un boulet de canon dans le garde-boue arrière du pilote Kawasaki, sans pour autant trouver l’ouverture. Ken Roczen signe donc un nouveau doublé (le cinquième de la saison) et reprend de maigres points sur Herlings (3/2) second devant Tommy Searle (2/3) qui profite des déboires de Gautier Paulin (8/10), auteur d’une chute dans chaque manches. GP en demi teinte pour Nicolas Aubin qui ne score que dans la première manche (6/DNF) tout comme Arnaud Tonus (4/DNF) et Christophe Charlier (DNF/DNF) qui semble touché à l’épaule, tandis que Valentin Teillet (10/7) et Harri Kullas (9/6) réitère pour le premier et réalise pour le second, leurs meilleurs performances de l’année.

Souverain dès le samedi, Antonio Cairoli va prendre un excellent départ dans la roue de son coéquipier Max Nagl avant de le passer dans le premier tour, derrière Evgeny Bobryshev a pris le dessus sur Max Nagl qui voit revenir sur lui le duo Steven Frossard menacé de très très près par le Belge Clément Desalle qui va partir à la faute en touchant la roue arrière du Français. Repartit dans la foulée, il ne pourra faire mieux que huitième. Trois tours du drapeau à damier, c’est le moment choisi par la pilote Yamaha #183 pour passer à l’offensive et doubler coup sur coup Max Nagl et Evgeny Bobrishev pour échouer à seulement trois dixièmes de Cairoli (gener par un attardé). Bobryshev prend la troisième place devant Nagl et Philippaerts. Partit second derrière Frossard en seconde manche, Cairoli va adopter la même tactique et doubler le pilote Yamaha dans le premier tour pour tenter de s’échapper, tactique payante puisqu’il va petit à petit s’extirper de la menace Frossard pour s’imposer et signer son premier doublé de l’année. Il devance Steven Frossard (2/2) et Evgeny Bobryshev (3/3). Il reprend même le large aux classement suite aux difficultés du pilote Suzuki Clément Desalle (8/8) qui toujours blessé, devra réagir pour son GP national à Lommel dans deux semaines, Frossard n’étant plus qu’à quatre points de la seconde position au championnat.

Ce GP de Lettonie marquait aussi le retour à la compétition du championnat d’Europe EMX-2. Arrivé en leader Charles Lefrançois va connaître un week-end désastreux. Ne pouvant faire mieux que dixième du GP (12/9), il cède les commandes du championnat au Français Romain Febvre (ancien leader) qui avec deux troisième place monte sur le podium du jour et récupère la plaque rouge, montrant ainsi à ses adversaires qu’il avait bien récupéré de sa blessure au pied. Il possède désormais douze points d’avance sur Lefrançois et trente-huit sur Dylan Ferrandis, grand battu du championnat suite à sa blessure (radius cassé) contracté à Teutschenthal le week-end dernier alors qu’il venait s’étalonner dans la cour des grands.

Prochain GP dans deux semaines à Lommel (Belgique).

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *