Loket

C’est sur le tracé rapide et peu exigeant que s’est dérouler ce week-end la douzième épreuve du mondial MX1/MX2. La pluie s’étant invitée pour la majeure partie du week-end la piste est vite devenue mono-trajectoire n’offrant aucune possibilité de dépassements et rendant de ce faite le départ encore plus important que d’habitude. Détail important dont a su profiter Arnaud Tonus lors de la manche qualificative, le pilote Suisse à signer le holeshot et à mener de bout en bout pour s’imposer devant l’étonnant Valentin Teillet qui a résister aux dernières attaques de Gautier Paulin (troisième). Le pilote Suisse est donc le premier à mettre un terme à la domination KTM dans l’exercice de la pôle position. En MX1, l’Allemand Max Nagl lui aussi auteur du holeshot va s’imposer devant Clément Desalle et Rui Gonçalves qui complète le podium.

C’est sous une météo un peu plus clémente que les manches du dimanche se sont déroulés. En MX2 Ken Roczen va signer un holeshot imparable et mener le pack de bout en bout devant son jeune coéquipier Jeffrey Herlings et Jake Nicholls qui va devoir s’incliner en début de manche devant Gautier Paulin, derrière une bataille à cinq commence entre Jake Nicholls, Joël Roelants, Nicolas Aubin, Max Anstie et Arnaud Tonus. Nicolas Aubin trouvant l’ouverture sur Joël Roelants suite à une erreur de celui-ci, puis il va doubler Jake Nicholls avant de profiter de la casse mécanique de Gautier Paulin, troisième à ce moment là au quatorzième tour. Max Anstie va ensuite faire la jonction avec les pilotes KTM avant de doubler Joël Roelants puis Jake Nicholls pour finir quatrième derrière Nicolas Aubin. Devant Ken Roczen s’impose devant Jeffrey Herlings mais est auteur d’une altercation avec Petar Petrov pour non respect des drapeaux bleus. Tommy Searle qui avait chuté dans le premier tour revient à la sixième position et reprend des points sur Gautier Paulin. En seconde manche, le holeshot revient une nouvelle fois à Ken Roczen devant Harri Kullas et Jeffrey Herlings qui va prendre l’ascendant sur le pilote Finlandais, suivit immédiatement par Valentin Teillet, Arnaud Tonus, Max Anstie puis Tommy Searle. Le pilote Yamaha va ensuite accrocher une décevante dixième place. Une lutte à distance débute alors entre Valentin Teillet, Arnaud Tonus et les deux pilotes Kawasaki Pro Circuit. Arnaud Tonus profitant d’une erreur d’un retardataire devant Valentin Teillet pour passer le pilote Suzuki qui va finir à une honorable septième place. A mi-manche Tommy Searle va passer la vitesse supérieur et passer successivement son jeune coéquipier Max Anstie, Valentin Teillet et Arnaud Tonus pour finir troisième. Devant Jeffrey Herlings va revenir sur les talons de Ken Roczen sans toutefois trouver l’ouverture pour remporter son cinquième GP de la saison. Dans le dernier tour, Gautier Paulin très mal partit va puiser dans ses réserves pour dépasser Max Anstie et finir cinquième, encore une fois Max Anstie termine quatrième d’un GP et cela pour la sixième fois de la saison. Roczen s’impose donc a Loket devant Herlings et Searle.

En MX1, Antonio Cairoli signe le holeshot devant les deux pilotes Honda Rui Gonçalves et Evgeny Bobrishev, profitant d’une visibilité parfaite il va signer les meilleurs tours pour creuser l’écart. Derrière, Clément Desalle va prendre le dessus sur Bobryshev et va rencontrer toute les peines du monde pour doubler Rui Gonçalves sur ce circuit mono-trajectoire. Cairoli s’impose donc devant Desalle et Gonçalves, Bobryshev et Frossard complètent le top 5. En seconde manche, holeshot de Tanel Leok devant Xavier Boog et Rui Gonçalves, chute de Bobryshev au premier virage il repart dernier et abandonnera suite à une deuxième chute. Dans les premiers tours Gonçalves va passer Xavier Boog tout comme Clément Desalle. Les deux hommes vont ensuite revenir sur Tanel Leok tandis que quatre hommes s’expliquent à l’arrière Xavier Boog, Max Nagl, Christophe Pourcel et Antonio Cairoli. Le premier à craquer sera Xavier Boog, perdant trois places dans le même tour pendant qu’à l’avant Desalle passe Gonçalves pour la seconde position et double Leok à 15 minutes de la fin. A 5 minutes du terme, Antonio Cairoli va passer la sur-multipliée pour aller battre Christophe Pourcel et Max Nagl pour finir quatrième. Tandis que dans le dernier tour le pilote Kawasaki Christophe Pourcel va dépasser Max Nagl pour obtenir une très belle cinquième place. Desalle s’impose donc devant Leok et Gonçalves en seconde manche et gagne le général devant Antonio Cairoli et Rui Gonçalves qui monte sur son premier podium de la saison. Steven Frossard (5/12) perd de précieux points sur Clément Desalle au classement, tandis que Kevin Strijbos (6/8) pour sa première sortie sur la Suzuki d’usine en remplacement de Steve Ramon termine à la sixième place.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *