Anaheim 1

Comme chaque année, le coup d’envoi de la saison Américaine de Supercross se déroulait dans l’angel stadium d’Anaheim, le moment tant attendu par les pilotes et les fans était donc arrivé. Après la traditionnelle conférence de presse du vendredi où figuraient Ryan Villopoto, Ryan Dungey, Chad Reed, James Stewart et Trey Canard, les pilotes ont ensuite découvert et effectuer quelques tours sur la piste. Mais ce n’est réellement que samedi que les choses sérieuse ont commencer, avec les premières séances d’essais. En catégorie Lites (250F) le pilote Yamaha Ryan Sipes réalise le meilleur temps des qualifications alors que le Français Marvin Musquin réalise la pôle position aux essais, Max Anstie réalise lui le quatorzième temps des qualifications en se classant huitième de sa série. La tension est palpable derrière la grille de départ de la finale, une erreur de panneautage de la « jolie » Monster Girl dans la procédure de départ bouleverse quelque peu l’ensemble des pilotes mais c’est bien Vince Friese qui réalise le holeshot devant Tyla Rattray et Will Hahn. Le pilote Suzuki Moto Concept va mener l’espace de quelques virages avant que les pilotes Pro Cicruit et Cole Seely ne le déborde. Max Anstie est lui bon dernier suite à une erreur dans le premier tour alors qu’il occupait la cinquième place, repartit très attardé, il va cravacher pour revenir à la seizième place. Devant Cole Seely ne fait qu’une bouchée de Dean WIlson et de Tyla Rattray dans le second tour pour s’envoler vers la victoire. Derrière les pilotes Pro Circuit vont se livrer bataille tout le long de la manche avant qu’Eli Tomac revenu comme un boulet de canon ne passe Wilson dans le dernier tour pour s’offrir la troisième marche du podium derrière Seely et Rattray. Marvin Musquin termine quatrième devant Sipes et Wilson qui perd gros en partant à la faute en tentant de répliquer à l’attaque de Tomac.

21299_anstie-a1sx2012-cudby0002

En 450, Ryan Villopoto à une nouvelle fois fait étalage de tout son talent, auteur du holeshot le pilote Kawasaki a filer vers une victoire facile et n’a commis aucune erreur, ce qui n’est pas le cas de ses adversaires direct, en effet, Chad Reed second est parti à la faute et a dû se concentrer pour repousser les attaques de Ryan Dungey (tombé en milieu de course) et de James Stewart (mal partit). A six tours du terme, Stewart prend le dessus sur Dungey et tente de mettre la pression sur Reed, mais un tour plus tard le pilote Yamaha va chuter comme il est devenu fréquent chez lui depuis l’année dernière, laissant Reed et Dungey s’expliquer pour le gain de la seconde place. Revenu dans les roues du pilotes Honda Two Two motorsport dans le dernier tour, l’officiel KTM n’a pu trouver l’ouverture et termine donc troisième derrière Villopoto et Reed. Villopoto a encore une fois écraser la concurrence, la suite le week-end prochain à Phoenix.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *