A2

Ce week-end, le supercross us était de retour à l’Angel Stadium pour l’épreuve d’Anaheim 2. C’est sous un ciel bleu et ensoleillé que les pilotes prennent part à leurs séances d’essais. En catégorie Lites, les gros bras du championnat s’explique à tours de chrono et au moment des manches qualificatives, c’est une nouvelle fois Dean Wilson et Eli Tomac qui s’imposent, pas d’encombre pour le top 10 hormis Max Anstie qui après avoir loupé l’accession directe en finale doit passer par la manche de repêchage. Stupeur à la fin de celle-ci, Max échoue à la troisième place et ne prendra pas part à la grande finale… Déception donc pour le jeune pilote Britannique qui doit observer des gradins ses adversaires en découdre pendant la finale. La grille s’abaisse et c’est Cole Seely qui signe le meilleur départ devant Eli Tomac et Marvin Musquin, Dean Wilson est lui plus loin aux alentours de la sixième place. Les deux pilotes Honda vont alors mener grand train sans que Musquin ne puisse suivre et perde peu à peu le contact avec les hommes de tête. Pourtant solide leader, Cole Seely chute dans le quatrième tour et offre sur un plateau le commandement à Tomac qui n’en demandait pas tant. Nico Izzi quatrième à mi-course, cède sous la pression incessante de Dean Wilson et voit son coéquipier Ryan Sipes revenir tout proche de lui. A sept tours du terme, Sypes prend le dessus sur Izzi tandis que Wilson est revenu sur la garde-boue arrière de la KTM de Musquin. Sans surprise Tomac réalise le meilleur tour en course et s’impose tranquillement devant Seely et Musquin qui à su résister au retour de Wilson. Tomac dispose maintenant d’une avance de 22 points sur Wilson et de 29 sur Musquin.

427226_315056205211123_250210551695689_950186_1003527261_n

Après les manches qualificatives qui ont vu chuter James Stewart, Mike Alessi, Jake Weimer et Davi Millsaps, tout le monde s’attendait à vivre une finale à rebondissement après il faut bien l’avouer une finale un peu ennuyante en 250. Dungey et Villopoto vainqueurs des qualifications, Chad Reed mais aussi James Stewart (vainqueur de la manche de repêchage) allaient en découdre pendant 20 tours. Villopoto signe le holeshot mais se fait doubler par Reed au second virage, le pilote Australien coupe la ligne d’arrivée en tête devant Villopoto et Brayton (qui semble dans un bon jour, après sa seconde place en heat). Stewart et Dungey sont cinquième et sixième. Au second tour l’officiel Kawasaki reprend le leadership alors que derrière Stewart fait le forcing et double Millsaps et Brayton pour revenir à la troisième position. Au huitième tour, Stewart passe Reed au même endroit où il avait chuter lors de la manche qualificative, mais Villopoto à déjà 5 sec d’avance. Un peu plus loin, Dungey passe Brayton pour le gain de la quatrième place mais une fois de plus il est trop tard, les trois hommes de devant ne l’ont pas attendu. Aucun problème en tête pour Villopoto qui fait coup double en remportant l’épreuve et en reprenant les commandes du championnat, il s’impose à Stewart et Reed. Qui pour s’imposer à San Diego ???

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *