San Diego

San Diego, ville côtière du sud de la Californie située près de la frontière Mexicaine accueillait ce samedi la sixième étape du supercross US. Arrivés en leader, Eli Tomac (250F) et Ryan Villopoto (450F) n’ont pas connu la même réussite ce week-end en ayant des fortunes diverses. Tous deux aux avants-postes lors des séances d’essais, Tomac ne finit que huitième de sa manche qualificative alors que Villopoto gagne la sienne avec dix secondes d’avance sur le second, Dean Wilson et Chad Reed sont les vainqueurs des deux autres manches.

Sur un tracé avec une longue série de whoops qui allait faire la différence entre les pilotes, il était évident que la plupart des dépassements se feraient ici. Chez les Lites, Vince Friese signe le holeshot sur sa Suzuki du team MotoConcept devant Matt Moss et Dean Wilson qui passe immédiatement à l’attaque sur Moss et Friese pour prendre les commandes. Friese est le grand perdant de ce début de course il rétrograde à la quatrième place à la fin du premier tour. Tomac et Musquin englués dans le paquet arrive rapidement à remonter aux avants-postes mais au milieu du second tour, Tomac commet une erreur sur un enchainement, Musquin juste derrière ne peux l’éviter, chute et voit ses espoirs de podium s’envoler. Au tiers de la course, Tomac envoi du « lourd », atterrit à plat et est déjà remonter sur Moss, il double d’ailleurs le pilote KTM avant le début du cinquième tour. Plus loin, un trio s’explique pour le gain de la cinquième place (Swannepoel, Friese & Lanninovich) alors que Max Anstie est douzième. Au huitième tour, Tomac commet une faute dans les whoops et chute, il reste immobiliser quelques secondes sur la piste avant de tenter de reprendre la course en vain, le leader met un genou à terre et doit abandonner. Dean Wilson, solide leader n’en demandait pas temps et file vers un succès tranquille. Cette chute de Tomac profite donc à Moss qui reprend la troisième position. Wilson s’impose donc devant Seely et Moss qui monte sur son premier podium de carrière. Wilson fait coup double puisqu’il reprend la plaque rouge à Tomac et mène le bal avec 3 points d’avance sur tomac et 15 sur Seely. Max Anstie boucle sa campagne Américaine sur une treizième place et va continuer son entrainement en vue du mondial MX2 qui reprend le 09 Avril à Valkenswaard.

8i8t1856

En 450, la question se pose, Villopoto va t il pouvoir remporter sa deuxième course d’affilée ? La réponse ne tard pas à venir, après être partit troisième derrière Dungey et Metcalfe, le pilote Kawasaki attaque fort dans le premier tour pour prendre la tête au second devant Metcalfe et Reed, suivent Weimer, Dungey et Stewart. Au troisième tour, Stewart passe Dungey alors que Reed a pris le dessus sur Mecalfe. Jake Weimer installé à la cinquième place va subir un dépassement agressif de la part de Dungey et chute tandis que Stewart déborde Metcalfe dans les whoops. Lancé dans une remontée sur les deux leaders, James va faire le forcing mais comme bien souvent dans ces conditions, il va partir à la faute dans le septième tour, chute dans les whoops et met un temps fou à repartir (son pantalon est bloqué dans un câble???). A mi-course, Villopoto ne possède que 2 seconde d’avance sur Reed mais 13 sur Dungey, on comprend alors que la victoire va se jouer entre ces deux hommes. Huit tours avant le drapeau a damier, Windham se fait de plus en plus pressant sur Metcalfe et trouve l’ouverture. A deux tours de la fin, Reed est revenu sur Villopoto grâce au jeu du dépassement des attardés et à des passages supersonique dans les whoops, il prend même la tête suite à une erreur de Villopoto à la ré-accélération, mais ce n’était sans compter sur la détermination du pilote Kawasaki qui va repasser Reed et filer vers la victoire en réalisant un dernier tour canon pour semer l’officiel Honda avant la série de Whoops. Villopoto montre qu’il est bien déterminer par tous les moyens à conserver son titre, les deux hommes ont relégués Dungey à 22 seconde et Stewart ne termine que quinzième après son erreur. Le pilote Kawasaki possède 6 points d’avance sur Reed, 10 sur Dungey qui tient la cadence malgré un net déficit de vitesse. James Stewart accumule déjà un retard de 32 points.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *