Sevlievo

La superbe piste de Sevlievo (Bulgarie) accueillait ce week-end la seconde manche du mondial MX1/MX2 et avec les difficultés rencontrées par certains la veille (qualification) tout le monde s’’attendait à voir des courses disputées mais aussi compliquées pour les leaders. C’est le cas de Jeffrey Herlings qui s’élance seulement de la seizième place suite à sa chute la veille.

La grille tombe pour la première course MX2 et c’est logiquement Tommy Searle placé à l’intérieur qui réalise le meilleur départ suivit de près par Kullas, Nicholls, Röelants et Herlings qui a pris un excellent départ compte tenue de sa position sur la grille. A la fin du premier tour les deux pilotes Kawa sont au deux premières places alors que Mel Pocock chute dans les vagues. Herlings inflige tout de suite une pression du terrible à Kullas qui fait de la résistance mais s’incline au troisième tour, alors que dans le même temps Valentin Teillet chute assez lourdement et passe par l’’avant, s’en est finit pour le pilote Bud Racing qui sera évacué en ambulance vers l’hôpital le plus proche. Herlings cravache pour combler le retard qui le sépare des Kawa Boys alors que le trio (Kullas, Nicholls, Van Horebeek) s’explique. Pilote local, Petar Petrov n’est pas à la fête devant son public. dans le même temps, Max Anstie mal partit revient fort, il intègre le top 10 t est en bagarre avec Banks-Brown pas très loin du trio pour la cinquième place. S’en suit une explication à coup de chrono entre les deux officiels Kawasaki, les écarts sont stables sur cette piste rapide où il est dur de faire la différence. Mais Röelants fait l’intérieur à Searle après la table d’arrivée et prend la tête de la course. A mi-course on retrouve deux Kawasaki devant deux KTM. Anstie revient sur Nicholls, alors que le troisième pilote KTM Jordi Tixier double Tonkov pour le gain de la dixième place. Dans les 10 dernières minutes, Searle voit revenir sur ses talons un Herlings qui enchaîne les tours rapides et qui le double au même endroit que Röelants. Searle s’accroche mais ne peux rivaliser et laisse partir le pilote Hollandais. A trois tours de la fin, la KTM de Banks-Brown lâche prise et c’’est l’’abandon, un nouveau soucis pour KTM après les deux casses de Butron à Valkenswaard. Seul en tête Röelants gagne sa première victoire de manche devant Herlings, Searle en proie à des problèmes de frein avant termine troisième devant Van Horebeek et le jeune Finlandais Harri Kullas qui a bien tenu son rang après son bon départ. Seconde manche et de nouveau Searle réalise le holeshot devant Nicholls, Van Horebbek, Tonkov et Anstie. Mais Herlings passe troisième au milieu du circuit puis second à la fin du premier tour. Second problème pour Banks-Brown (probable chute), problème aussi pour Tixier très mal partit qui pointe à la dix-huitième place au premier tour alors que Ferrandis est une nouvelles fois dans le top 10. Searle revanchard réalise les meilleurs temps avec le champs libre, Van Horebeek, Anstie et Röelants dispose du même écart (3 à 4 secondes entre chaque pilotes). Derrière Lupino block-pass Tonkov qui semble refroidit après cette manoeuvre assez virile du pilote Husqy. Les deux pilotes de tête vont alors se livrer un duel à distance avant que Searle n’en remette une couche sentant le retour d’’Herlings. Autre duel, celui entre Anstie et Röelants, le pilote Kawasaki prenant le meilleur sur l’Anglais mais celui-ci réplique immédiatement, s’en suit une explication virile devant la pit-lane, le Belge n’hésitant pas à serrer l’Anglais avant que celui-ci ne le block-pass de nouveau. Devant l’écart reste le même entre les deux leaders, alors que Röelants sûrement encore énervé passe à l’offensive et block-pass le pilote Honda après la section rythmé en haut du circuit. Revenu tout poche du leader, Herlings commet une erreur en passant par dessus une ornière. Searle passe la ligne d’arrivée le point levé devant Herlings, Van Horebeek, Röelants et Anstie. Au général Searle s’impose devant Herlings et Röelants mais c’est bien le pilote KTM qui repart de Bulgarie avec la plaque rouge.

getmediaobject-ashx_

En MX1, tout le paddock était en attente après l’abandon de Steven Frossard la veille lors de la manche qualificative et le verdict est sans appel (Ménisque et ligament sont touchés), le pilote Yamaha est donc forfait pour ce GP. Pendant ce temps là Cairoli en profite pour réaliser le holeshot juste devant Paulin, Desalle et Pourcel, les favoris sont donc au rendez-vous. Pourcel passe rapidement à la seconde position derrière Cairoli son rival de 2006. Côté Français, boissière à chuter, Aranda est dans le top 10 et Pourcel prend les commandes de la manche avant que Paulin ne recolle au trio, contrairement à son coéquipier Xavier Boog qui ne peut suivre le rythme soutenu des leaders. Revenu dans les roues de Desalle, Paulin va au contact et finit par passer l’officiel Suzuki suite à une erreur de celui-ci en attaquant Cairoli. Philippaerts récupère la cinquième place devant Bogg et les deux Honda officiels, il revient même un peu sur Desalle qui connaît un coup de mou à mi-manche. Mais derrière un homme impressionne Ken De Dycker partit en dehors du top 10 revient comme un boulet de canon tour après tour. Aux portes du top 10 un quatuor se forme (Simpson, Pourcel S, Leok et Barragan) avant que l’Espagnol emmène le Français dans sa chute en tentant une manœuvre osée par l’extérieur. Mésaventure aussi pour Milko Potisek qui chute devant la pit-lane. Devant Desalle a passer Cairoli en arrivant sur les pilotes retardataires et revient sur Paulin mais en vain. Pourcel s’impose devant Paulin, Desalle complète le podium juste devant les Italiens Cairoli et Philippaerts. En seconde manche, le meilleur départ est signé Christophe Pourcel devant Cairoli et Paulin qui passe rapidement à la deuxième position. L’aîné des pourcels est lui cinquième pas très loin du quatuor de tête, quand Cairoli met la pression sur Paulin, qui passe en tête au troisième tour. Pourcel réplique mais Paulin a le dernier mot. La bataille est partout, Desalle passe Cairoli dans un trou de souris alors que De Dycker revient sur Sébastien Pourcel et le double avant de dépasser Cairoli puis Desalle dans la continuité. Survolté il revient même au contact de Pourcel avant que celui-ci ne réagisse. Inévitablement fatigué de tout ses efforts, le pilote Belge voit revenir sur lui un Cairoli toujours aussi rapide en fin de manche et doit donc s’incliner devant le leader du championnat. Quatrième, il finira la course tranquillement après la menace Desalle écartée suite à une chute du pilote Suzuki sur la table d’arrivée. Guidon et roue tordus, il sera contraint de s’arrêter sur le bord de piste puis au stand alors que Gonçalves abandonne sur problème mécanique. Victoire de Paulin, sa première de la saison devant Pourcel, Cairoli, De Dycker et Bobryshev.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *