Agueda

Au calendrier depuis de nombreuses années, la terre rouge d’Agueda était à l’honneur ce week-end avec la réception du pack MX1/MX2 ainsi que l’UEMX2 (championnat d’Europe 125cm3). Désormais seul GP de la péninsule Ibérique suite au retrait du GP d’Espagne cet année dû à des difficultés financières. Le moins que l’on puisse dire c’est que les parapluies sont de sortie ce dimanche pour la première manche MX2.

Comme il en est devenu habituel, on retrouve les pilotes KTM aux avant-postes en bout de ligne droite avec Herlings, Van Horebeek et Tixier devant le reste du pack emmené par Searle et Coldenhoff sans complexe qui attaque Searle qui s’est une nouvelle fois fait serrer au départ par le pilote Hollandais qui s’échappe en tête en compagnie de son coéquipier Van Horebeek, en très grande forme depuis le retour en Europe. En cinquième place, Searle se bat encore avec des KTM mais ce sont celles de Nicholls, Coldenhoff et Tixier. Le duel des coéquipiers de chez Martens est suivi de très près par un groupe de trois pilotes dont font partis Teillet, Febvre et Roëlants. Searle passe en troisième position et signe le meilleur temps en course, quand de son côté Teillet profite du duel KTM pour s’emparer de la cinquième place qu’il conservera jusqu’à l’arrivée, au contraire de son coéquipier qui chute et doit repasser par les stands pour changer de lunettes. Roëlants commet une erreur dans un virage serré et rétrograde au dixième rang juste derrière Max Anstie qui n’a plus de lunettes pour le dernier quart d’heure de la course. Searle second pilote Kawasaki Floride Monster Energy part lui aussi à la faute et laisse la troisième place à Tixier avant de récupérer son dû. Tonus assez discret dans cette première manche met la pression à Coldenhoff et trouve l’ouverture avant la pit-lane sous les yeux de Tonkov qui abandonne (coude encore insuffisamment remis de sa blessure). Mel Pocock de retour en GP termine à une belle onzième place alors que Herlings gagne devant Van Horebeek, Searle, Tixier et Teillet qui ferme le top 5. Revanchard suite à son abandon de la première manche, Dylan Ferrandis s’envole en tête se payant le luxe de devancer les trois leaders du championnat qui échappent de peu au gros carambolage provoqué par Butron qui entraîne dans sa chute Teillet (clavicule cassée), Roelants, Coldenhoff, Tonus et bien d’autres encore. Bon départ de Febvre qui prend confiance en lui et devance ni plus moins que Tixier et Anstie. A la fin du premier tour, Ferrandis a logiquement rétrogradé au troisième rang laissant les deux grands rivaux s’expliquer pour la gagne. En revenant sur Anstie, Tixier passe par dessus une ornière et chute, perdant de précieuses secondes à relever sa KTM. La bagarre Ferrandis/Van Horebeek profite à Max Anstie qui en profite pour recoller et doubler le Belge. Searle sait ce qu’il doit faire et met la pression à Herlings en lui montrant sa roue avant quand Max Anstie prend la dernière place sur le podium. Décidément un week-end « sans » pour Roëlants qui chute une nouvelle fois et perd de nombreuses positions, laissant Van Horebeek et Nicholls revenir sur Ferrandis qui serre les dents (blessure au poignet). Nicholls trouve même l’ouverture mais ne pourra passer le pilote Bud Racing. Stupeur en tête de la course, Searle attaque le dernier tour en leader et gagne la seconde manche, Max Anstie finit troisième, son meilleur résultat de l’année qui lui permet de consolider sa cinquième place au championnat, non loin de la quatrième. Herlings remporte tout de même le GP devant Searle et Van Horebeek.

252751_400464206670322_281588932_n

Arrivé en terrain conquis, Clément Desalle est l’homme à battre ce week-end, vainqueur des deux dernières éditions et seul pilote à ne pas avoir encore gagné cet année, le Belge se doit de réagir. Un nouveau holeshot de Pourcel en première manche qui s’élance devant Jonathan Barragan, Desalle et Cairoli. Les trois hommes forts se trouvant au trois premières places, Paulin passant Barragan pour le gain de la quatrième place. L’explication commence entre Pourcel et Desalle ainsi qu’entre Cairoli et Paulin un peu plus loin. Desalle passe en tête, alors que plus loin Barragan est menacé par Sébastien Pourcel et De Dycker. Plus tard Antonio Cairoli chute, repart cinquième et met du temps à doubler l’Espagnol qui fait ensuite face à De Dycker qui se fait de plus en plus pressant. Revenu derrière Paulin, Cairoli double celui-ci et s’envole de suite. Les malheurs continuent pour Bobryshev qui, comme la veille, part à la faute et abandonne, lui qui connaît un début de saison difficile. Le duel Kawasaki tourne à l’avantage de Boog qui double Pourcel pour prendre la septième place. La victoire revient à Desalle devant Pourcel C, Cairoli, Paulin et De Dycker. Au second départ pas de changement la Kawasaki frappée du numéro 377 est devant Cairoli, Paulin, Pourcel S et Boog. Paulin bien déterminé à s’imposer passe Cairoli dans les premiers mètres, alors que la guerre des nerfs commence entre les trois leaders suivi de près par S Pourcel qui ne lâche rien. Desalle revient sur le trio de tête et passe tout d’abord Cairoli quand Guarneri va à terre tout seul en sortant de la piste. Le Belge continue sa remontée en passant les deux Français mais loupe son freinage et repart troisième avant de block-passer paulin à la sortie des vagues, ce qui n’a pas du plaire au pilote Kawasaki. Cette bataille fait le jeu de Cairoli qui n’en perd pas une miette, et tout comme Desalle et Paulin, il double Pourcel qui perd trois places dans le même tour. De Dycker effectue une remontée comme il en a maintenant le secret, Paulin passe lui en tête quand les frères Pourcel sont respectivement quatrième et cinquième. En fin de manche, Cairoli double Desalle et tombe les chronos comme à son habitude. S Pourcel est à l’agonie et laisse passer tout le monde coup sur coup sans répliquer pour finir à la treizième place. Dans les derniers tours Cairoli fait le forcing et double Paulin dans le dernier tour mais le Français réplique immédiatement et gagne la manche. Au général Desalle renoue avec la victoire, Paulin et Cairoli l’accompagnent sur le podium.

Prochain GP les 16 et 17 Juin sur le nouveau tracé de Bastogne en Wallonie (Belgique).

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *