Bastogne

Ce week-end avait lieu le retour d’un GP de Belgique en Wallonie quelques années après la disparition au calendrier de Namur. Après la pluie qui a contrarié les organisateurs et les a obligé à annuler les manches qualificatives pour préserver l’état du terrain, le soleil et le terrain étaient dans des conditions parfaite pour le dimanche.

Placé au centre de la grille Tommy Searle réalise le holeshot devant les trois KTM officiels, Herlings attaquant et prenant la tête au bout de trois virages. Les trois leaders étant au trois premières places, c’est derrière que les hostilités commencent avec le duel Pocock/Ferrandis et les remontées de Max Anstie et Arnaud Tonus pointés au delà du top 20 en début de course. Bagarre aussi entre Tixier et Ferrandis qui reviennent sur Roëlants qui lui même menace la quatrième place de Jake Nicholls. C’est à ce moment là que les pilotes Kawasaki produisent leurs efforts, Roëlants double Nicholls quand Searle revient sur le leader. Herlings verrouille les intérieurs alors que Searle varie ses traces, il attaque mais fait de petites fautes qui profitent au pilote KTM. Un problème mécanique cause l’abandon de Max Anstie, Dylan Ferrandis en fait de même après avoir perdu l’avant dans une ornière. Jérémy Van Horebeek est lui esseulé en troisième position, plus loin Alessandro Lupino ferme le top 10. Belle course de Tonus pointé vingt-septième au premier tour et qui termine septième. La victoire revient à Herlings juste devant Searle, Van Horebeek, Roëlants et Nicholls. Moins bien parti en seconde manche puisque pointé troisième au premier virage derrière Van Horebeek et Butron, Searle profite de la puissance de sa Kawasaki pour prendre la tête. Le duel Searle/Herlings commence dès le second tour. Tonus mieux parti est cinquième en début de course. Devant Herlings passe Searle mais réplique immédiate de l’Anglais qui ne se laisse pas faire. Comme bien souvent, un bouchon se forme derrière la KTM numéro 17 de Jose Butron, avant que Nicholls et Roëlants ne passent l’Espagnol qui craque et laisse aussi passer les deux Français. Van Horebeek concède du terrain et gère son avance sur Tonus qui lui possède dix secondes sur le second officiel Kawasaki. Le pilote local, Julien Lieber est un très beau douzième devant Larsen et Febvre. Devant Searle creuse l’écart et compte quelques mètres d’avance. La première attaque de Tixier sur Nicholls est infructueuse mais la seconde sera décisive et lui offre la sixième place. Second abandon pour Max Anstie qui repart sans marquer le moindre point et perd deux positions au championnat. En fin de manche, Roëlants revient sur Tonus mais commet une grosse erreur. Victoire de Searle qui remporte par le même coup le GP devant Herlings et Van Horebeek.

180280_405513919498684_812423257_n

En MX1, lui aussi ayant choisi le centre de la grille, pas étonnant de voire Antonio Cairoli virer en tête suivi par Strijbos, Boissière et Desalle. Accrochage en revanche entre Bobryshev et De Dycker qui repartent bons derniers. Paulin très en verve en ce début de course occupe la troisième place devant Desalle. Mauvais départ de C.Pourcel pourtant habitué au holeshot. Déception pour le public Belge qui voit Desalle repartir derrière Boissière et Boog après avoir chuté mais il réintègre rapidement le top 5. C.Pourcel revient sur un groupe de pilotes aux portes du top 10. Rui Goncalves qui roule avec une côte fracturée fait de son mieux quand son coéquipier chute et abandonne. Pourcel poursuit sa remontée en septième position. Cairoli mène le bal assez facilement, Paulin double Strijbos que l’on n’attendait pas à pareille fête. Il voit d’ailleurs Desalle revenir facilement sur lui et le doubler. Suite à une erreur de Pourcel, Phillipaerts le double mais pour une courte durée, s’en suit une belle bagarre pour la cinquième place entre Pourcel/Phillipaerts et Boog. Dans le dernier tour, Desalle a comblé le retard qui le séparait de Paulin mais ne sera jamais en position de porter une attaque. Cairoli l’emporte devant Paulin, Desalle, Strijbos et Pourcel. En seconde manche C.Pourcel signe le meilleur départ devant le Russe Bobryshev, Leok, Strijbos et Guarneri. Le Russe passe en tête quand son collègue de chez honda, Jonathan Barragan chute. L’officiel Honda ne va pas mener longtemps puisque Pourcel récupère sa première place, Desalle double Bobryshev qui est menacé par Cairoli. Kevin Strijbos cinquième est dans un bon week-end devant son public. Public en ébullition quand Desalle prend les commandes, Cairoli récupère la troisième place et est le plus rapide en piste. Pourcel tente de résister mais s’incline et laisse Cairoli revenir sur Desalle avec une aisance déconcertante pour prendre les commandes de la manche. Gautier Paulin neuvième connait une seconde manche difficile au contraire de De Dycker une nouvelle fois déchaîné. A mi-manche Paulin chute et repart juste devant son coéquipier. Sans surprise Cairoli est parti et possède plus de dix secondes d’avance sur Desalle, rejoint par Pourcel et Strijbos. Pourcel sous pression conteste la seconde place à Desalle et remporte celle-ci avec autorité. Cairoli réalise le doublé et gagne la seconde manche devant Pourcel, Desalle, Strijbos et Bobryshev.

Après un break de deux semaines les pilotes du mondial se retrouveront sur le circuit d’Uddevala en Suède début Juillet.

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *