Semigorje

Tout nouveau au calendrier, la Russie accueillait le week-end dernier un GP après dix ans d’absence et comme bien souvent depuis quelques courses, les conditions de course ont été changeantes tout au long du week-end avec de la pluie samedi et du soleil le dimanche.

Placé à l’intérieur, Jeffrey Herlings signe le meilleur départ devant la KTM de Jordi Tixier (vainqueur de la qualif), Joël Roëlants, Van Horebeek et Nicholls. On retrouve donc sept KTM dans les dix premiers en début de course, Van Horebeek prenant rapidement l’ascendant sur Roëlants. Au bout de trois tours, Herlings possède une bonne avance alors que son plus sérieux rival Tommy Searle n’est que dixième après une mauvaise qualif la veille (abandon) et donc une mauvaise place sur la grille. Dans sa remontée, Van Horebeek double son coéquipier Tixier. Devant son public, le Russe Alexander Tonkov chute. Duel chez Martens entre Coldenhoff et Nicholls sous les yeux de Searle qui effectue une remontée fantastique. Son coéquipier lui, double la KTM 911 qui s’écroule tour après tour. Searle revient fort sur les leaders et veut limiter la casse au championnat. Max Anstie est lui contraint à l’abandon suite à un problème mécanique. Au même moment Tixier chute mais ne perd pas de place, au contraire de Roëlants qui passe par les stands pour faire vérifier sa roue arrière. Un autre duel de pilotes se trouvant sous le même auvent se profile avec Tonus et Osborne, bagarre qui tourne en faveur du Suisse. A l’avant, Herlings écrase la concurrence et remporte la manche avec plus de trente secondes d’avance sur Van Horebeek, Searle, Nicholls et Roëlants. En seconde manche, un homme est encore le premier à ressortir du premier virage, Herlings devance Ferrandis, Van Horebeek, Nicholls et Tixier. Max Anstie bien parti attaque Roëlants pour le gain de la cinquième place. Ferrandis boucle le premier tour en ayant perdu beaucoup de places suite à un dépassement viril de Van Horebeek. Plus personne ne reverra Jeffrey Herlings qui possède un boulevard d’avance. Comme en première manche, Searle remonte assez vite aux avant-postes. La lutte est âpre entre Nicholls et Roëlants. En fin de manche l’homme le plus rapide en course est Tommy Searle et logiquement il profite de la baisse de rythme de Van Horebeek pour lui ravir la seconde place de la manche ainsi que la seconde marche du podium. Herlings s’impose de nouveau devant Searle, Van Horebeek, Roëlants et Nicholls.

ds_1595

Revenchard après avoir perdu sa plaque rouge au soir de Kegums, Clément Desalle réalise le meilleur départ devant De Dycker, Cairoli, Stijbos et C.Pourcel. Tout de suite De Dycker prend les commandes devant les trois hommes forts du championnat. Bobryshev huitième, attaque pour remonter et double Guarneri. Après quelques tours en observation, Cairoli passe Desalle dans les vagues puis son coéquipier trois tours plus tard pour prendre la tête des opérations et ne plus la quitter. Xavier Boog chute lui à deux reprises et repart très loin. A huit minutes du terme, Pourcel revient sur la Suzuki de Desalle qui sous pression revient lui-même sur De Dycker. Barragan double successivement S.Pourcel et Guarneri. La victoire revient à Cairoli qui gagne devant De Dycker, Desalle, C.Pourcel et Strijbos. Réalisant une superbe sortie de grille, Cairoli signe le holeshot devant Goncalves, C.Pourcel, De Dycker et Desalle. Pourcel et Desalle en profitant pour doubler rapidement le pilote Honda World Motocross. Pourtant parti en tête, Cairoli commet une petite faute dans la série de vagues et chute, il repartira troisième juste derrière Pourcel et Desalle, les trois hommes étant roues dans roues. La bagarre commence donc et le premier à dégainer est Desalle qui double Pourcel mais ne s’échappe pas pour autant. De Dycker, quatrième est isolé et tente de revenir sur le trio de tête. Tout comme Desalle, Cairoli trouve enfin l’ouverture sur le pilote Kawasaki et revient comme une balle sur le Belge. Dans la foulée, il commence à porter des attaques et à montrer sa roue à son rival. Finalement De Dycker est revenu sur Pourcel et a pris le dessus sur un Pourcel qui n’a pas cherché à répliquer. Dans les quatre derniers tours, Cairoli prend son second souffle et produit son effort, il recolle de nouveau aux basques du Belge et lui met la pression. Ce dernier va commettre une erreur dont va immédiatement profiter l’Italien pour réaliser le doublé et gagner devant Desalle, De Dycker, C.Pourcel et Bobryshev.

Prochain GP les 4 et 5 Août à Loket (République Tchèque).

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *