Loket

Douzième GP de la saison, Loket est le premier GP à se disputer sans l’apparition de la pluie depuis Saint Jean d’Angely (France).

Lors de la première manche MX2, le meilleur départ revient au pilote Espagnol Butron qui devance à la sortie du premier virage Nicholls, Van Horebeek, Coldenhoff et Herlings. Tommy Searle lui est mal parti tet se retrouve englué dans le paquet lorsque son rival gagne deux places dans le premier tour. A la fin du premier tour, les six premiers pilotes sont tous des pilotes KTM. Ne pouvant maintenir son rythme, Butron cède le commandement aux deux officiels KTM. Coldenhoff dépassé par Osborne va avoir à faire à Searle qui revient de loin et qui comme bien souvent effectue une belle remontée. Devant Herlings porte une attaque victorieuse et prend le leadership. Second pilote Kawasaki, Joël Roëlants occupe le vingtième rang, Max Anstie double lui Coldenhoff quand Van Horebeek rencontre un ennui mécanique qui le contraint à l’abandon. Jake Nicholls troisième voit Butron et Osborne revenir, au moment où Anstie réalise une fin de course canon en doublant Lupino. La chute de Teillet qui revenait sur Osborne, permet à ce dernier de doubler l’Espagnol. La victoire revient à Herlings qui s’impose avec un boulevard d’avance sur Searle et Nicholls. Osborne et Anstie complètent le top 5. Au second départ, Van Horebeek signe le holeshot devant Teillet, Nicholls, Herlings et Coldenhoff. Cette fois-ci Searle est très bien parti et suit les leaders de près, Herlings passe rapidement en seconde position à mi-circuit mais chute quelques minutes après en tentant un intérieur sur son coéquipier. Reparti second, Searle met immédiatement la pression sur lui sous les yeux du trio Nicholls/Osborne/Febvre. Sous pression Herlings recolle une seconde fois au leader, derrière lui l’Anglais recroise toutes les trajectoires et klaxonne derrière le Hollandais. Ce duel profite à Van Horebeek qui tombe les chronos tour après tour. Sûrement impatient, Searle envoie son adversaire au tapis sur une manœuvre qui fera certainement débat et récupère donc la seconde position. Plus loin derrière, son coéquipier Roëlants chute et perd quelques positions. Grosse fin de manche d’Herlings qui revient sur Searle avant de le serrer gentiment dans un virage, au même moment Osborne s’empare de la quatrième place au dépend de Nicholls. Sur sa lancée, Herlings passe Van Horebeek, signe un nouveau doublé (son cinquième) et envoie un message fort à son plus sérieux rival. Van Horebeek termine second devant Searle, Osborne et Nicholls.

484576_10151095104190805_681243298_n

Rien de très étonnant en revanche de voir la KTM flanquée du numéro 222 sortir en tête du premier virage juste devant un autre bon « starter » en la personne de C.Pourcel puis Boog, Paulin et Nagl suivent le bal. Paulin quatrième effectue un dépassement musclé sur son coéqipier Boog qui s’incline de nouveau quelques tours après face au revenant Nagl qui effectue son retour à la compétition. Il double ensuite Paulin pour prendre la troisième place. Desalle, mal parti fournit son effort pour gagner des positions. A mi-course, Pourcel réalise le meilleur tour en course et se rapproche de Cairoli. La bagarre Paulin/Desalle peut ainsi débuter sous les yeux de Boog placé en retrait. Après une lutte acharnée, Desalle prend la quatrième place et se lance à l’assaut de Nagl. S’en suit une explication aux portes du top 10 entre Goncalves, Soubeyras, Leok et Guarneri qui prendront tous le dessus sur le Français. Autre duel, celui pour la huitième place entre Simpson et Bobryshev qui tourne en faveur de l’Écossais. La victoire revient logiquement à Cairoli malgré tous les efforts consentis par Pourcel second devant Nagl, Desalle et Paulin. Au second départ de la journée, Max Nagl s’extrait en tête devançant Desalle, C.Pourcel, Goncalves et Cairoli qui tout de suite attaque et prend le dessus sur le Portugais. Shaun Simpson part lui à la faute dans le premier tour. Comme en première manche, la bagarre fait rage entre Goncalves et Leok juste derrière un autre duel, celui imposant Pourcel à Cairoli pour le gain de la troisième place. Après dix minutes de courses les positions sont figées, le premier à attaquer est Desalle qui s’empare des commandes quand au même moment Cairoli double Pourcel. Mis sous pression par son coéquipier, Nagl s’incline aussi face à Cairoli qui trouve l’ouverture après la pit-lane et fond littéralement sur Desalle. Pourcel suit le mouvement et double lui aussi l’Allemand. La première attaque fût la bonne pour l’italien qui dépossède le Belge de son leadership et s’envole vers la victoire. Derrière, Nagl tient le choc et s’accroche au trio de tête. Un temps second après avoir passé Desalle, Pourcel chute et repart quatrième, pour la seconde fois de la manche il double Nagl pour s’adjuger la deuxième place du podium de la journée. Cairoli tout comme Herlings signe son cinquième doublé et gagne son cinquantième GP de sa carrière devant Pourcel et Desalle.

Prochain GP les 18 et 19 août à Matterley Basin (Angleterre).

>> Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *